Française - French Language Articles

Le problème de l'immigration et la prophétie biblique

Le problème de l'immigration et la prophétie biblique


Par William Finck Christogenea.org

L'importance de la connaissance de l'Histoire comme un préalable à la compréhension des prophéties bibliques ne peut pas être surévaluée! Étant donné que les prophéties nous annoncent des événements concernant des tribus et des nations et que la plupart des prophètes de l'Ancien Testament ont écrit ces choses depuis environ 2.500 ans, comment pourrions-nous comprendre leurs écrits sans la connaissance de l'Histoire depuis ces temps anciens? N'ayant aucune connaissance même basique de l'Histoire, les pratiquants et les lecteurs de la Bible d'aujourd'hui ont été trompés sur l'identification des tribus de l'Ancien Testament et ainsi ils se retrouvent à errer sur des chemins de traverse, leurs croyances et leur foi rendus confus par les erreurs du « Judéo-Christianisme ».

Les Chrétiens doivent-ils embrasser les Juifs?

Les Chrétiens doivent-ils embrasser les Juifs?

par : William Finck
Christogenea.org

Récemment, il y a eu beaucoup de bavardages dans les média concernant le dirigeant actuel de l'« église » catholique romaine, Herr Ratzinger (je ne veux pas utiliser un de ces titres auto-proclamés habituels, voir Mathieu 23:8-9), et sa visite aux États-Unis. Une des clés de ce voyage, selon les média, fut son passage dans une synagogue de New York et son accolade aux Juifs, où il fit un discours mettant en exergue les soi-disant racines « juives » de Jésus (Yahshua) Christ et du christianisme. Évidemment, rien ne peut être plus éloigné de la vérité - réalité qui continue à échapper à la majorité des gens dans cette société. L'hommage de Herr Ratzinger aux Juifs de New York démontre la véracité de passages du Nouveau Testament, comme par exemple Luc 4:5-6, Jean 14:30 et 1 Corinthiens 2:8, entre autres. Car ceux que nous percevons être dans la position d'autorité ne sont pas les véritables détenteurs du pouvoir. C'est le Dragon (Rév. 12:7-9) qui donne autorité à la Bête (Rév. 13:4). Si cette phrase paraît énigmatique maintenant, elle va devenir plus claire dans la suite de cet essai.

Les Deux Lignées enseignées dans les Rouleaux de la Mer Morte

Les Deux Lignées
enseignées dans les
Rouleaux de la Mer Morte

par Clifton A. Emahiser

Vous êtes libres de copier ce texte, mais pas de l’éditer.

Première partie

Si vous désirez avoir une vue plus complète des Écritures, je vous recommande d’étudier les Rouleaux de la Mer Morte. Vous devriez d’abord étudier leur histoire, comment et quand ils furent découverts. Cela peut être réalisé en lisant les introductions de plusieurs livres ayant été publiés sur ce sujet. Un de ces livres, que je recommande, est Understanding The Dead Sea Scrolls, édité par Hershel Shanks en 1992, publié par Random House, NY. Quoique Shanks soit un «Juif», le livre est une collection de plusieurs auteurs sur les Rouleaux de la Mer Morte. Il est également nécessaire de comprendre qui les rédigea et copia la plupart des livres de cette période pré-Testamentaire, qui incluent beaucoup de livres qui se trouvent aujourd’hui dans nos Bibles. De plus, nous devons analyser les textes et le contexte des Rouleaux eux-mêmes. Là où ils agréent avec nos Bibles, nous devons en être reconnaissants, mais là où il y a des différences, nous devons les résoudre. Une telle différence est trouvée en 1 Samuel 11:1--3. Le rouleau en question est désigné par 4QSama et fut trouvé dans la grotte n° 4. Ce qui suit représente une omission au début de ce chapitre. Veuillez prendre votre Bible et aller en 1 Samuel 11 ; puis lisez ce qui suit, en italiques, puis continuez de lire votre Bible à partir des versets 1--10 :
«[Na]hash, roi des enfants d’Ammon, opprima cruellement les enfants de Gad et les enfants de Reuben, et il arracha t[ous] leurs yeux droits et frappa de ter[reur et d’effroi] Israël. Il ne resta plus un seul parmi les enfants d’Israël au-d[elà du Jourdain do]nt l’œil droit ne fut pa[s arra]ché par Naha[sh, roi] des enfants d’Ammon ; excepté que sept mille hommes [s’enfuirent de parmi] les enfants d’[A]mmon et entrèrent dans [J]abesh-Gilead. Environ un mois plus tard …».

Les Oints de Yahweh : Les Enfants d ’Israël

LES OINTS DE YAHWEH : LES ENFANTS D ’I SRAËL


par WILLIAM FINCK

[SITE NOTE: Errors in Greek, PDF document must be replaced.]

Le mot χριστός (christos, strong #5547) est défini par Liddell & Scott : « adjectif verbal de χρίω, appliquer sur ... II. des personnes, oint : ΧΡΙΣΤΟ´Σ, ὁ, l’Oint, le CHRIST, comme traduction de l’hébreu Messiah, N.T. ». Le verbe racine, χρίω (chrio, #5548), est « ... frictionner ou oindre avec des onguents parfumés ... oindre ... » (L&S). Nous voyons donc que, lorsqu’il est utilisé pour des personnes, l’adjectif χριστός signifie simplement oint. Pourtant, partout où les traducteurs de l’A.V. [A.V. : Authorized Version of the King James Bible] ont trouvé ce mot, soit comme adjectif ou bien utilisé comme substantif (un nom, habituellement avec l’article), ils ont, que ce soit par simple répétition ou par pure ignorance, traduit le mot en Christ. Il s’ensuit que les Chrétiens ont été conduits à croire que ce mot se réfère toujours à la personne du Christ Yahshua Lui-même. La plupart des traductions effectuées depuis ont simplement suivi cette habitude, ainsi que les lexicographes, Liddell & Scott inclus. À cause de cette situation, toutes les traductions qui suivent seront les miennes, sauf notification contraire. En comparant les passages fournis dans cet essai avec ceux que l’on trouve dans l’A.V., et en utilisant une concordance telle que celle de Strong, le lecteur pourra se faire une idée de la pertinence de ce que je vais dire.

Les Paraboles sur la Race

Les Paraboles sur la Race

 
par William Finck Christogenea.org

La parabole du grain de moutarde

Matthieu 13:31-32 :

« 31Il leur proposa une autre parabole, disant : Le royaume des cieux est semblable à un grain de moutarde qu'un homme prit et sema dans son champ : 32lequel est, il est vrai, plus petit que toutes les semences ; mais quand il a pris sa croissance, il est plus grand que les herbes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent et demeurent dans ses branches ».

Notre race adamique trouve ses origines dans huit personnes qui survécurent au Déluge, et, à partir de là, bien des siècles plus tard, ceux qui ont grandi en beaucoup de nations, notre branche des Israélites-Saxons de la race adamique descendit d'à peine 75 individus qui s'en allèrent avec le patriarche Jacob en Égypte. Nous étions certainement « plus petit que toutes les semences ».

L’alliance Abrahamique

L’alliance abrahamique

E. Raymond Capt

 

Dieu Tout-Puissant dit :

Genèse 17:4--7 : Quant à moi, voici, mon alliance est avec toi, et tu seras père d’une multitude de nations ; et ton nom ne sera plus appelé Abram, mais ton nom sera Abraham, car je t’ai établi père d’une multitude de nations. Et je te ferai fructifier extrêmement, et je te ferai devenir des nations ; et des rois sortiront de toi. Et j’établirai mon alliance entre moi et toi et ta semence après toi, en leurs générations, pour être une alliance perpétuelle, afin que je sois ton Dieu, à toi et à ta semence après toi.

Notons que cette Alliance était un Contrat Éternel. Concernant cette Alliance, il est dit (en Hébreux 6:13--20) que, parce que Dieu l’avait juré par un serment et parce qu’il était impossible pour Dieu de mentir, l’Alliance est immuable.

L’Alliance était inaltérable et éternelle, ce qui signifie qu’elle doit exister aujourd’hui. Lisez l’entièreté de l’Alliance en Genèse 17 et vous verrez qu’elle ne concerne pas seulement la possession de tout le pays allant de la rivière Euphrate au fleuve Nil mais, couronnant le tout, c’était une Alliance «Pour être ton Dieu, et à ta semence après toi, dans leurs générations, à toujours». Pouvons-nous comprendre ce que cela signifie? Elle n’a pas été révoquée. Maintenant, notez que l’Alliance fut faite non seulement avec Abraham durant toute sa vie, mais aussi avec sa semence pour toujours, à travers Isaac (Gen. 17:8--24 et Romains 9:7--9) et à travers le fils d’Isaac, Jacob. Nous voyons donc l’Alliance Éternelle faite par Dieu Tout-Puissant avec Abraham (Gen. 17:4--8) établie en Isaac (Gen. 26:1--5), ratifiée et confirmée en Jacob (Gen. 35:10--12).

L’armure complète de Yahweh

L’armure complète de Yahweh

par Bertrand L. Comparet

Extrait de Votre Héritage
Notes critiques de Clifton A. Emahiser

Il y a un passage dans la Bible qui est souvent cité mais rarement compris. Il fut écrit par l’apôtre Paul et se trouve en Éphésiens 6:11--17 :

Revêtez-vous de l’armure complète de Yahweh, afin que vous puissiez tenir ferme contre les artifices du diable : car notre lutte n’est pas contre le sang et la chair, mais contre les principautés, contre les autorités, contre les dominateurs de ces ténèbres, contre la puissance spirituelle de méchanceté qui est dans les lieux célestes. C’est pourquoi prenez l’armure complète de Yahweh, afin que, au mauvais jour, vous puissiez résister, et après avoir tout surmonté, tenir ferme. Tenez donc ferme, ayant ceint vos reins de la vérité, et ayant revêtu la cuirasse de la justice, et ayant chaussé vos pieds de la préparation de l’évangile de paix ; par-dessus tout, prenant le bouclier de la foi par lequel vous pourrez éteindre tous les dards enflammés du méchant. Prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Yahweh.

L’origine Catholique Romaine des doctrines du Futurisme et du Prétérisme

L’origine Catholique Romaine
des doctrines du Futurisme
et du Prétérisme

par Clifton A. Emahiser

Vous êtes libres de copier ce texte, mais pas de l’éditer.
Dans mon «Ron Wyatt, Honnête ou Fraudeur Malhonnête n°3», je présentais l’interprétation Historique de la «marque de la bête» de Rév. 13:18, et quelques personnes objectèrent que cet épisode devait représenter un évènement dans le futur! La prophétie biblique est basée sur : un jour ⇒ un an. Un temps = 360 ans ; un mois = 30 ans et un jour = un an. Donc si la «bête» doit régner «quarante-deux mois» en Rév. 13:5, cela nous donne 30  ×  42 = 1.260 ans. Et donc, si la tribulation doit durer sept années, commençant en 2010, cela nous amènerait à l’année 3270 ap. JC, et non pas sept années de calendrier!
Afin avoir une base sur ce sujet, en 1887, le Docteur H. Grattan Guinness, DD. F.R.A.S., expert anglais, prêcheur, enseignant et auteur, écrivit un livre intitulé Romanism and the Reformation — From the Standpoint of Prophecy. Ce livre fut republié en 1967, et à l’intérieur il dédie trois chapitres à l’interprétation Historique pré-Réforme. Avant la Réforme, il n’existait aucun autre point de vue. Afin d’imprimer cela dans l’esprit de ses lecteurs, il cite un grand nombre d’auteurs, d’historiens et de prêcheurs qui mettaient la prophétie à l’épreuve de l’analyse historique pour son interprétation. Certaines parties de son œuvre méritent d’être répétées dans cette étude. L’extrait suivant est une citation du cours n°5, pages 112--113, comme il parut dans Old Fashioned Prophecy Magazine, Blackwood, N.J. [par après, «GRR»] :

Pages